Association soutenue

12  ‑  11  ‑  2010  ‑  09  ‑  08  ‑  07  ‑  06  ‑  05  ‑  04  ‑  03


C'est Notre Vie (Bastogne)

Logo L'histoire de cette association aurait pu commencer par « il était une fois » comme dans un conte de fée, mais hélas elle s'est transformée en tragédie. Chaque année en Belgique, 1.200 enfants naissent atteints d'une malformation cardiaque. Pour 10% d'entre eux, il n'y aura pas d'autre perspective que la mort.

« C'est notre coeur qu'il faut soigner, c'est notre vie qu'il faut sauver ». Ce slogan lancé depuis 1994 par une famille, suite au départ prématuré de leur enfant né avec une malformation cardiaque, est parvenu a faire bouger beaucoup de monde et a fait son petit bonhomme de chemin.

Au départ, parti seul en quête d'argent pour aider la recherche, Luc Bouvy est a présent entouré d'un comité fort de 16 personnes (dont les parents d'enfants cardiaques qui pour certains d'entre eux ont connu aussi la perte d'un enfant) qui dans la région de Bastogne oeuvre à la récolte de fonds au profit de la Fondation Nationale de Recherche en Cardiologie Pédiatrique.

Du tournoi de football au concours de pêche, du gala de la chanson en passant par des balades VTT, etc., c'est déjà quelques 234.000 € qui ont été versés à la fondation. Celle-ci gère cet argent pour les 7 centres de recherche en cardiologie pédiatrique de Belgique. L'Etat ne subvient au besoin de ces centres que pour 75.000 € par an. Et quand on sait qu'un appareil pour détecter une malformation cardiaque coûte déjà environ 1.488.000 €...

Des enfants cardiaques il y en a partout dans notre pays. Et malheureusement notre belle province de Luxembourg n'est pas épargnée: en septembre 2001, on dénombre quelques 1.011 enfants qui sont suivis aux cliniques universitaires de Saint-Luc. Pour la région de Bastogne on en dénombre 156; Arlon: 444; Marche: 196; et Libramont: 215.

Mais 1.011 enfants malades, c'est encore 1.011 enfants de trop. C'est pour cela que les initiatives prises en faveur de la recherche en cardiologie pédiatrique sont importantes. Parce qu'un jour, elles pourront peut-être permettre aux 120 petits enfants qui naissent sans perspective d'avenir, de nourrir un espoir de survie. Elles pourront peut-être aussi permettre aux autres de bénéficier de soins toujours plus appropriés et d'interventions toujours plus efficaces.

C'est à ce manque cruel d'argent que C'est Notre Vie veut subvenir. Pour qu'ensemble battent tous les coeurs, c'est notre vie qu'il faut sauver, c'est notre coeur qu'il faut soigner. Puisse l'aide que vous pourrez apporter, de quelque manière que ce soit, rendre le sourire et la joie de vivre à toutes les familles touchées par le destin.


Siège social: rue des Charmes 17, B-6600 Bastogne
Président: (0496 03 44 23)

Cette année, nous avons vraiment dépassé toutes nos espérances: nous avons atteint la somme phénoménale de 20 883€ que nous avons remise à l'association C'est Notre Vie. Hip! hip! hip! ...

A l'aide de cette somme et de l'argent qu'ils ont récolté, C'est Notre Vie a pu réunir le montant de 30 000€ pour financer le logiciel de la machine que le service de cardiologie pédiatrique de Saint-Luc vient d'acquérir.

Nous leur avons rendu visite récemment, et ils sont vraiment très content de ce nouvel échographe. Il va leur permettre de meilleurs diagnostics, ce qui est capital pour la détection des problèmes cardiaques avant la naissance. Grâce à cela, il vont pouvoir sauver encore plus d'enfants cardiaques !


MachineSaintLuc
Les Professeurs Catherine Barrea et Thierry Sluysmans (Chef de service),
cardiologues-pédiatres à Saint-Luc devant leur nouvel échographe


Cette après-midi que nous avons passée aux Cliniques Universitaires de Saint-Luc nous a vraiment ravis et l'enthousiasme des professeurs pour cette machine nous a réjouit. Avec C'est Notre Vie, nous sommes vraiment fiers d'y avoir contribué !

Nous restons en contact avec les professeurs Barrea et Sluysmans, et nous allons probablement les soutenir dans le futur pour d'autres investissements.